Matériel éducatif

Autres publications

Feuillets d’information

Amélioration au niveau du diagnostic et du traitement : Dosage TSH

Les examens sanguins courants servant à mesurer la fonction thyroïdienne sont extrêmement justes et précis. Les examens sanguins servant à détecter la thyréostimuline (TSH, hormone hypophysaire qui stimule la thyroïde encore plus lorsque celle-ci fait défaut) sont très précis. La TSH est la première à augmenter lorsque le fonctionnement de la thyroïde est à la baisse. Celle-ci augmente avant même qu’une diminution du taux d’hormones thyroïdiennes puisse être détectée. Ceci permet de diagnostiquer un patient comme étant hypothyroïdien ou souffrant d’hypothyroïdie légère ou compensée. Il ne faut surtout pas oublier que plusieurs autres maladies peuvent imiter les symptômes de l’hypothyroïdie, en particulier l’anxiété chronique, la dépression et le stress. Dans ces cas là, le taux de TSH ne variera pas. Le dosage sensible de TSH indiquera également l’hyperthyroïdie si le taux de TSH est sous la normale.

Le taux normal pour la TSH dépend du type de dosage utilisé. Avec les dosages sensibles actuellement disponibles, le taux varie entre (0,3-3,5milliU/L). Les dosages varient un peu d’un laboratoire à l’autre.